4 extraits de Don’t Breathe : trois ados cambrioleurs aux prises avec un tueur aveugle et psychopathe

December 14, 2019 0 By HearthstoneYarns

Découvrez quatre extraits et une interview du thriller horrifique “Don’t Breathe – La maison des ténèbres” réalisé par Fede Alvarez, à qui l’on doit le sanglant remake d'”Evil Dead” sorti en 2013.

Le saviez-vous ? Avant de se retrouver sur Don’t Breathe – La maison des ténèbres, le réalisateur Fede Alvarez, le scénariste Rodolfo Sayagues, les producteurs Sam Raimi et Rob Tapert, le compositeur Roque Baños et l’actrice Jane Levy avaient déjà travaillé ensemble sur Evil Dead en 2013.

Don't Breathe – La maison des ténèbres – EXTRAIT VOST "Le couloir"

 

Le saviez-vous ? Le comédien américain Stephen Lang est un grand habitué des seconds rôles au cinéma, notamment des bad guys. Avant de camper le redoutable homme aveugle de Don’t Breathe – La maison des ténèbres, il a notamment prêté sa carrure à des personnages emblématiques comme Miles Quaritch dans Avatar ou Ike Clanton dans Tombstone : “Lorsque j’ai reçu le scénario, le film s’intitulait Man in the Dark. Ce qui m’a plu d’emblée est le fait que mon personnage était quasiment muet”, confie le comédien. À noter que l’acteur portait des lentilles de contact qui réduisaient considérablement sa vision, en particulier sous une faible lumière. Les autres acteurs portaient également des lentilles spéciales pour les scènes dans le noir afin que leurs yeux ne s’adaptent pas à la faible luminosité afin de réduire également leur vision.

Don't Breathe – La maison des ténèbres – EXTRAIT VOST "Pas un bruit"

 

Le saviez-vous ? Encore plus terrifiant que l’homme aveugle qui attaque le groupe de jeunes du film, il y a son chien, un énorme rottweiler furieux qui a fait peur à toute l’équipe : “Il avait vraiment l’air enragé ! Son propriétaire, un immense Hongrois, avait beau le retenir, je ne pouvais m’empêcher de penser qu’il allait me sauter à la gorge”, révèle l’actrice Jane Levy.

Don't breathe – La maison des ténèbres – EXTRAIT VOST "C'est pas un saint"

 

Le saviez-vous ? Le tournage principal de Don’t Breathe – La maison des ténèbres s’est déroulé à Budapest, en Hongrie, durant sept semaines. Plus tard, la production s’est rendue à Détroit, dans le Michigan, pour tourner quelques scènes en extérieurs. Fede Alvarez et ses chefs de départements avaient précédemment fait des repérages dans les quartiers abandonnés de la ville qui était encore récemment en faillite pour trouver l’emblématique maison en briques jaunes de l’Aveugle. Les terrains vagues et les maisons délabrées de Détroit viennent encore renforcer l’atmosphère inquiétante du film : “Pour une histoire comme celle-ci, nous avions besoin d’une maison qui se trouve dans une rue et un quartier bien précis. Habituellement, pour ce genre de film on essaie de trouver une maison terrifiante située dans une jolie rue, alors qu’ici, c’est le contraire. La rue est déprimante, effrayante et il s’agit de l’unique maison encore entretenue”, déclare le metteur en scène. Par ailleurs, le chef-décorateur Naaman Marshall a construit une reproduction de la maison de Détroit, son intérieur et son jardin latéral dans un studio de Budapest, recréant le paysage urbain désolé de la ville.

Don't breathe – La maison des ténèbres – EXTRAIT VOST "L'aveugle se défend"

 

Le saviez-vous ? Au lieu de plonger les spectateurs dans l’obscurité de la maison aux côtés des intrus, un choix jugé trop évident par Fede Alvarez, le réalisateur et son chef-opérateur Pedro Luque ont utilisé des sources lumineuses alternatives pour créer une atmosphère des plus étrange : “Nous avons utilisé beaucoup de lumière, de sorte que les personnages puissent se cacher tout en restant à la vue de tous. L’ambiance est par conséquent très différente de celle d’un thriller classique et cela crée une tension tout à fait particulière”, explique le cinéaste. “J’ai essayé de créer un univers lumineux fait de différentes couleurs et textures. L’éclairage mêle lumière douce et lumière crue, lumière chaude et lumière froide, ce qui le rend très intéressant sur le plan visuel”, ajoute le directeur de la photographie.

Click Here: liverpool mens jersey

Fede Alvarez : "J'ai voulu faire un film avec autant de suspense que possible"

Le saviez-vous ? Fede Alvarez explique la manière dont il a voulu subvertir la vision du handicap dans son film : “Tout est parti de l’Aveugle, un personnage assez inhabituel au cinéma où les personnes handicapées sont souvent présentées de manière positive. Or, dans Don’t breathe, nous avons choisi de prendre le contrepied de cette image. L’Aveugle est très ingénieux, c’est un vrai dur à cuire et le dernier habitant d’un quartier déserté.” 

Voir tous les secrets de tournage de “Don’t Breathe – La maison des ténèbres”