Geena Davis et Sienna Miller, reines sublimes du Festival de Deauville

May 9, 2021 0 By HearthstoneYarns

Il ne reste plus que quelques heures avant que le Festival du film américain de Deauville ne ferme ses portes. Mais avant que le glas du 15 septembre 2019 ne sonne sur la Côte fleurie, certaines célébrités ont eu droit à leur récompense en avant-première. C’est notamment le cas des merveilleuses Geena Davis et Sienna Miller. Honorées pour leur brillante carrière, les deux actrices ont reçu en main propre leur Deauville Talent Award.

Click Here: canterbury-bankstown bulldogs shirt

Sienna Miller a eu droit à son trophée métallique alors qu’elle venait de parcourir en compagnie de sa mère Jo le red carpet du film American Woman, dans lequel elle tient le rôle principal, le “plus puissant de sa filmographie” selon le magazine Vogue. Quant à Geena Davis, elle avait un message fort à faire passer. Son Deauville Talent Award, elle l’a accepté juste avant la projection de son documentaire Tout peut changer, dans lequel elle dénonce les inégalités du monde du septième art, avec Meryl Streep, Cate Blanchett, Natalie Portman… “En Amérique, seuls environ 4% des films produits sont réalisés par des femmes, explique-t-elle selon l’AFP. C’est vraiment une honte. On le sait depuis des décennies. Combien de temps est-ce que cela va prendre ?

Nous avons appris par le passé à ne jamais nous plaindre

Avec 24% de réalisatrices, la France s’en sort un peu mieux sans toutefois vraiment briller. En 2004, l’héroïne de La Mouche (David Cronenberg) a fondé un institut d’études sur la représentation des femmes à l’écran… et les chiffres qu’elle a dénichés ne sont pas faramineux. Même depuis l’émergence du mouvement #MeToo, elle ne remarque que peu d’évolution. “Nous avons appris par le passé à ne jamais nous plaindre, même pour des questions de harcèlement sexuel, poursuit Geena Davis. Il y a si peu de rôles féminins. Ils trouveraient toujours quelqu’un d’autre pour nous remplacer, ou quelqu’un de moins cher.

Cette force, Geena Davis l’a acquise avec le temps. Comme elle le racontait lors de son discours poignant, elle avait failli céder face à Ridley Scott, en 1991, lors du tournage de Thelma et Louise : “Quand il a proposé que j’enlève mon haut dans une scène, j’ai répondu que j’allais déjeuner. Mais Susan Sarandon, elle, est allée le voir pour lui dire que je ne le ferais pas, avant de retourner déjeuner.